vivre-son-logement

Quelques astuces pour faciliter mon quotidien

Faciliter le quotidien des personnes âgées chez elles, cela consiste à organiser la vie matérielle, physique et sociale, de façon à préserver leur autonomie, leur confort et leur sécurité. Si le maintien à domicile de personnes seules est si répandu aujourd’hui, jusqu’à un âge très avancé, c’est bien parce que l’on a trouvé des solutions fiables pour le faire, qui permettent de se passer partiellement d’un tiers, ou d’avoir à assurer une surveillance quotidienne. On est désormais au point sur l’aménagement du logement couplé à l’installation d’équipements et à l’organisation de services à la personne. La nouvelle tendance, ce sont les technologies connectées et la domotique. Elles accélèrent l’alerte et la prise en charge sur place ou depuis le monde extérieur, pour augmenter le sentiment de sécurité et de contrôle et faciliter le quotidien. Voyons quels sont les outils les plus utiles et qui simplifient la vie efficacement.

Faciliter l’organisation de la maison avec la domotique

La domotique, c’est l’automatisation de certaines fonctions du logement grâce à des techniques numériques dites « intelligentes », c’est-à-dire qui fonctionnent avec une intervention humaine minimale une fois qu’on les a programmées. On peut ainsi commander à distance tout ce qui s’ouvre, se ferme, s’allume et s’éteint.

Motoriser les volets avec télécommande

Cela épargne l’opération de tourner la manivelle des volets roulants (ou de se pencher ou de sortir dehors pour les volets battants). L’installation peut être non invasive : un panneau solaire placé sur le caisson contenant le volet cumule l’énergie, ce qui évite de faire des travaux électriques dans le logement. Ils s’opèrent ensuite par télécommande individuelle, à fixer au mur, à une hauteur atteignable, pour ne pas l’égarer (on peut ajouter une télécommande centralisée qui permet d’ouvrir et fermer tous les volets en même temps).

Automatiser l’éclairage

Il peut s’agir d’allumer en même temps plusieurs lampes ou appareils électriques (cafetière, télévision, chargeurs…) qui sont branchés dans les prises de courant murales et connectés à une seule télécommande. On peut par ailleurs installer un détecteur de présence, qui fonctionne sans intervention, ce qui est très pratique dans les espaces de circulation comme les couloirs, les escaliers et les paliers (dès lors que l’on s’arrête de bouger dans une pièce, le détecteur ne fonctionne plus et on peut se retrouver dans le noir). Celui-ci peut être combiné avec un chemin lumineux, comme une série de veilleuses qui s’allument automatiquement la nuit quand la personne se déplace, par exemple pour se rendre de la chambre aux toilettes.

Réguler le chauffage

Chaque radiateur étant relié à un boitier de contrôle, on programme à l’avance les heures et la hauteur des températures, pièce par pièce (on peut aussi modifier ces critères au cours des weekends et des vacances).

Gérer son confort sur écran

Les trois applications ci-dessus peuvent être combinées dans un système centralisé qui permet d’organiser à la carte le confort et la sécurité dans son logement, directement depuis un ordinateur ou un smartphone. D’autres fonctions pourront de plus en plus y être programmées, comme la fermeture à clé des portes et l’activation d’une alarme de protection.

domotique

Faciliter la sécurité avec l’alerte numérique

Système d’alerte par capteurs

Les capteurs de mouvements, que l’on fixe sur les murs (ou sous un matelas), sont de petits boitiers placés dans chaque pièce. Ils enregistrent les mouvements d’une personne et renvoient les données récoltées à un système informatique. Celui-ci détecte tout ce qui est inhabituel, par exemple une chute ou une immobilité prolongée, et déclenche un système d’alarme par téléphone auprès de l’entourage. Étant prévenu sur le champ, il peut déclencher une intervention plus rapide.

Notons que le bracelet détecteur fonctionne de façon similaire mais doit être porté sur le corps. Certains sont étanches (donc utilisables dans la salle de bains sans être retirés), et automatiques : il est inutile d’appuyer pour qu’ils se déclenchent. Ils sont à privilégier par rapport aux détecteurs en collier ou aux bracelets classiques.

Pilulier automatique

Parmi les nombreux produits numériques à destination des personnes, on retiendra le pilulier automatique. La prise hebdomadaire ou quotidienne de médicaments concerne la quasi-totalité des seniors de plus de 65 ans. Mais la multiplication de ces comprimés pose un risque potentiel de surdose ou de sous-dosage, qui peut provoquer le contraire de l’effet désiré.

Le pilulier automatique supprime ce phénomène d’irrégularité : il émet une alarme lorsqu’il est l’heure de la prise. En programmant l’ouverture de la boite à des horaires déterminés à l’avance (et en la bloquant le reste du temps), le patient s’assure de suivre correctement son traitement, ni plus ni moins. On le recharge en principe chaque semaine, ce qui permet à une personne de l’entourage compétente de le remplir.

Faciliter les déplacements au quotidien avec des barres d’appui et le monte-escalier

Les chutes constituent l’une des grandes craintes d’une personne âgée et de son entourage. Pour les éviter, l’adaptation adéquate de son habitat consiste à chasser toutes les sources de tracas en installant les barres d’appui bien placées, en retirant ou fixant au sol les tapis, et en éliminant tout ce qui traine par terre. Mais si l’on fait face à un accident qui nous empêche d’utiliser les escaliers de notre maison, et que l’on n’a pas l’équipement nécessaire pour demeurer au rez-de-chaussée, il faut parer au plus tôt. L’outil le plus pratique est alors le monte-escalier.

Il s’agit d’un socle électrique sur lequel est posé un fauteuil, le tout se déplaçant le long d’un rail, vers l’étage ou en sens inverse. On l’actionne par une commande placée sur le fauteuil lui-même ou à distance par télécommande (ce qui permet à un aidant de le manœuvrer si la personne n’est pas capable de le faire). La fabrication est réalisée sur-mesure et l’installation est très rapide, elle peut s’effectuer dans les jours suivants une chute ou une fracture si l’on a de la chance (sachant que les délais habituels tournent autour de 6 semaines). Facile à monter, il est aussi facile à démonter, si l’on décide par exemple de réaménager son domicile sur un seul niveau.

Faciliter la préhension avec des outils pratiques

Avec l’âge augmente souvent l’arthrose, qui touche les deux-tiers des retraités et les trois-quarts des plus de 80 ans. Les douleurs articulaires n’empêchent pas de vivre chez soi, si elles sont bien traitées et si on s’équipe d’outils aisés à manipuler. Pour réduire la pression sur les articulations quand on utilise beaucoup ses mains (cuisine, ménage, bricolage, jardinage, écriture, jeux de cartes…), on pourra acquérir par exemple :

  • Des poignées ergonomiques, de longueur et d’épaisseur adaptées, pour les portes, les placards, et les robinets d’éviers et de lavabo.
  • Des pinces à long manche, de taille diverse, pour attraper les objets, par exemple sur le sol.
  • Des ustensiles de cuisine et de bricolage qui évitent de forcer : d’une manière générale, on trouve là le petit électro-ménager et l’outillage électrique (qui remplace l’utilisation des appareils à manivelle et de tout ce que l’on doit tourner). S’y ajoutent les pinces ouvrant aisément les bouteilles et les pots de confiture.
  • Du matériel pour aider à l’habillement, qui permet de gagner un temps fou, à condition d’adapter sa manière de se vêtir avant tout. Par exemple le remplacement des chaussures à lacets par des fermetures éclairs et des scratchs est utile mais ne suffira pas pour quelqu’un qui ne peut pas atteindre ses pieds. Dans ce cas, on optera pour des lacets élastiques et un chausse-pied à long manche. Pour les fermetures éclair, un crochet fixé au bout d’un manche en bois permet de ne pas se baisser. Attention avec l’enfile bouton, qui demande des heures––– d’entrainement pour acquérir une dextérité suffisante.
  • Des supports adaptés aux mains pour lire et des repose-poignets pour taper sur un clavier d’ordinateur.

Et en plus...

Les gérontechnologies, appareils électriques et applications numériques, apportent indéniablement confort et sécurité auprès des personnes âgées. Mais ces techniques peuvent rebuter, même si les fabricants font tout pour les rendre accessibles et faciles à prendre en main. Sans compter que l’on multiplie les interfaces, télécommandes, boitiers électroniques, qui peuvent produire une vraie confusion par leur nombre et leur diversité d’usage.

Pour en profiter au mieux, on veillera à offrir une réelle simplicité d’usage en connectant les nouveaux appareils sur une seule télécommande à chaque fois qu’ils sont installés dans le logement, tout en s’assurant que l’utilisateur sache parfaitement s’en servir.

Contacter SOLIHA​​

pin-blue.png

Trouver l’agence la plus proche

Renseignez votre code postal afin de pouvoir contacter directement l’association de votre territoire.

adaptation-logement-contact